contreledopage@gmail.com

Roman Kreuziger au détecteur de mensonge

Soupçonné de dopage en raison d’anomalies sur son passeport sanguin, Roman Kreuziger s’est soumis au détecteur de mensonge pour montrer sa bonne foi.

Roman Kreuziger continue d’étoffer son dossier de défense : cible d’une enquête après la découverte d’anomalies sur son passeport biologique, le coureur tchèque avait déjà joué la transparence en publiant ses données sanguines. Samedi, l’équipier d’Alberto Contador (Tinkoff) a ajouté un élément : le résultat d’un test au détecteur de mensonge. Il s’explique sur son site internet :

«J’ai répondu à trois questions essentielles et pour toutes, le détecteur a confirmé que je disais la vérité. Je le répète, je ne suis pas un tricheur ou un menteur. Je ne me suis jamais dopé.

  1. Vous êtes-vous déjà dopé ? NON
  2. Avez-vous déjà subi une transfusion sanguine pour améliorer vos performances ? NON
  3. Avez-vous déjà pris de l’EPO ? NON.»

Privé de Tour de France en raison de la procédure disciplinaire, suspendu provisoirement par l’UCI puis blanchi par le comité olympique tchèque, Roman Kreuziger doit être prochainement auditionné par le tribunal arbitral du sport.

A. T.-C.

Source et date de l’article http://www.lequipe.fr  24.01.2015

Auteur : L’Equipe.fr

Source de l’image

 

 

Articles en relation

Laissez un commentaire

*