contreledopage@gmail.com

La crème à usage intime de Borriello

Encore une justification très romantique… Marco Borriello, footballeur italien du Milan AC, est contrôlé positif à la cortisone en 2007. Pourquoi ? Sa femme aurait été victime d’une infection vaginale et, pour se soigner, aurait apposé une crème à base de cortisone sur ses parties intimes. Lors d’un rapport sexuel avec sa femme, Borriello aurait été « contaminé ». Pas convaincant : l’Italien a été suspendu 6 mois.

Dans le même genre, le marcheur espagnol Daniel Plaza avait justifié en 1996 la présence de nandrolone dans son organisme par des cunnilingus répétés sur sa femme enceinte, qui produisait « naturellement » cette substance selon lui…

Source et date de l’article  http://www.linternaute.com/sport  18.02.2011

Auteur :  Marie Riallant

Source de l’image

Articles en relation

Laissez un commentaire

*